Produits bio de Provence.com

Promo !

Miel de Provence BIO - Châtaignier 250gr

8,00 7,00

Miel de Provence BIO – Chataignier 250 gr

Les ruches sont placè dans l’Ardèche.

La récolte du miel s’effectue aux beaux jours, d’avril à septembre

Proposée par : ArtySud ( produits-bio-de-provence.com)

 

 

Les Miels de Arnaud Rocheux sont tous labellisés Bio depuis 2010. Arnaud est passionné par son métier et l’environnement

Arnaud pose ses ruches sur le plateau de Valensole, au-dessus du Verdon,  parmi les champs de lavande, dans l’Isère pour les fleurs d’Acacia car cette fleur possède beaucoup de nectar et en Ardèche pour les châtaigniers.

On sait que le miel de châtaignier contient la substance « acétylcholine ». Ce tissu semblera familier à de nombreux athlètes car il fonctionne parfaitement contre la fatigue. Cependant, ce n’est pas le seul avantage pour la santé que nous puissions attribuer à l’utilisation du miel de châtaignier. Par exemple, cela assurerait également une bonne circulation sanguine et un rythme cardiaque stable. En outre, il aide à maintenir la pression artérielle. Tout cela fait du miel de châtaigne un miel vraiment sain et savoureux qui présente des caractéristiques intéressantes pour les sportifs en particulier.
Comment utiliser ?
Le miel de châtaignier est très populaire dans de nombreux pays, mais probablement nulle part ailleurs qu’en Italie. Par exemple, le miel est fréquemment utilisé par les italiens pour préparer leurs repas d’automne. En outre, il est également souvent utilisé en combinaison avec du fromage. Un peu de miel, par exemple de ricotta ou de parmesan, garantit la création d’un plat délicieux. Le miel de châtaignier est également souvent utilisé dans les mets sucrés tels que les pâtisseries ou les gâteaux, mais il peut également être fait sur un pain grillé ou comme édulcorant léger pour le café ou le thé. Gardez à l’esprit que la température de la boisson chaude est au maximum entre 40 et 45 degrés.

Pour que le miel soit labellisé bio, il est impératif que ses abeilles butinent dans une zone dite de « non pollution », garantie (minimum) à 50 % sans pollution dans un rayon de trois kilomètres autour des ruches – rayon dans lequel une abeille effectue ses déplacements . Arnaud s’est assuré que son miel bénéficie de l’appellation IGP « Miel de Provence » (Indication géographique protégée). Une certification européenne stricte, effectuée par un organisme indépendant.  Arnaud n’utilise ni produits chimiques ni molécules pour éradiquer les maladies, il n’utilise que des produits certifiés bio.

Arnaud effectue des transhumances (il déplace les ruches) qui permettent d’éviter certains prédateurs, tel le frelon asiatique qui s’attaque essentiellement aux essaims sédentaires. Mais la transhumance est surtout le moyen de renouveler les fleurs à butiner, pour éviter la pénurie de pollen et de nectar. Arnaud transporte ses abeilles la nuit en camion ; le matin il place les ruches dans un nouveau lieu plus propice. Le nectar attire les abeilles, et le pollen est l’élément de fécondation de la fleur. « Le pollen, c’est un peu leurs protéines, et le nectar, leur sucre… » . Pour faire du miel, il faut donc des fleurs et du nectar en abondance. Et toutes les fleurs ne disposent pas de telles ressources.

La récolte du miel s’effectue aux beaux jours, d’avril à septembre.

 

Share Button