Produits bio de Provence.com

5/5

5/5

Voir les avis de nos clients

Frais de livraison offerts à partir de 50€ en France métropolitaine

5/5

5/5

Voir les avis de nos clients

Frais de livraison offerts à partir de 50€ en France métropolitaine

Pour des cosmétiques conventionnels, bios ou naturels ?

Les produits cosmétiques naturels doivent avoir un pourcentage d’au moins 85% d’ingrédients naturels. S’ils passent en dessous de 85%, il deviennent des produits cosmétiques conventionnels. Si ils contiennent 95 à 100% d’ingrédients bios, ils appartiennent alors à la cosmétique bio.
De manière générale, un produit cosmétique bio est composé de 95 à 100% d’ingrédients végétaux bio et un maximum de 5% de constituants approuvés dans une liste positive. On parle ici de molécules synthétiques utilisées le plus souvent comme agents de conservation et qui doivent être mentionnées sur l’emballage. Seuls ceux qui sont biodégradables sont acceptés.
Pour ce qui concerne la formulation, le bio est forcément naturel compte tenu des critères ci-dessus.
Les critères pour le bio répondent à un cahier des charges élaboré par chaque certificateur Ecocert, Cosmébio, Natures et Progrès… Par exemple le label Nature et Progrès exclut l’huile de palme contrairement à ses homologues. Vous devez retrouver le label Bio sur leur packaging ou étiquette.

Quelle cosmétique choisir : bio ou conventionnel ?

Pourquoi choisir le bio ?

Les produits de beauté bio ne contiennent pas de composants d’origine pétrochimiques qui peuvent être toxiques pour votre peau et votre  santé en général.
En cosmétique conventionnelle, les composants d’origine pétrochimique les plus courants sont les huiles minérales (dérivées de la pétrochimie), les silicones (synthétiques) et les polymères (dérivés de matière plastique). La cosmétique bio n’est pas polluante pour l’environnement contrairement à son homologue conventionnelle !
Il est important de bien décoder les labels bio mais surtout la liste des ingrédients. La grande distribution va offrir des produits de cosmétique bio avec les minimums requis en % de constituants bio pour être dans la norme minimale pour l’obtention des labels.

Notre sélection de cosmétiques bios et naturels

Comment décoder la liste des constituants  ?

La liste INCI désigne tous les constituants contenus dans une formule. L’INCI est l’abréviation de « International Nomenclature for Cosmetic Ingredients ». La nomenclature INCI est écrite dans deux langues :

  • les composés végétaux sont donnés sous le nom latin de la plante,
  • les noms de molécules sont donnés en anglais.

Ce site vous fournit une analyse de la nocivité potentielle des composants INCI. INCI beauty

Une directive européenne oblige les fabricants à afficher la composition sur les emballages ou étiquettes des produits de beauté.
Les désignations sont les mêmes dans tous les pays qui utilisent le système INCI : États-Unis, Europe, Japon, ….
La limite du système consiste à ne pas pouvoir consulter la quantité exacte des composants pour protéger les recettes secrètes des fabricants, ni avoir leur origine. On ne sait donc pas si certains constituants sont génétiquement modifiés. Leur mode de fabrication n’est pas mentionné également.
Un peut coder la désignation d’un ingrédient (par exemple 1234567Y ou PYOL4567 ) s’il craint que la concurrence recopie sa formule.
On peux retrouver des éléments tels que les ajouts d’actifs de synthèse dans les produits dits végétaux ou sans paraben, respectueux de l’environnement qui sont souvent dissimulés sous le terme de « parfum ».
En effet, ces fragrances sont au nombre d’une centaine sur un panel de près de 3 000 composés qui peuvent être utilisés. Le problème est que certains peuvent être allergènes, irritants pour le consommateur. Le mot parfum n’est pas à prendre à la légère dans la nomenclature. En effet, les composants labellisés sous le nom parfum ne sont pas clairement identifiés !

 

  • C'est quoi les huiles minérales ?
  • C'est quoi les silicones ?
  • C'est quoi les polymères ?

Elles sont obtenues par distillation de la houille ou du pétrole, et sont utilisées dans l’industrie comme lubrifiants mécaniques. Elles peuvent être issues de déchets du processus de raffinage dans l’industrie pétrochimique. Ce sont quand même ces mêmes huiles qui sont utilisées dans les cosmétiques dits conventionnels et non en bio ! Elles sont juste retraitées pour être incolores, inodores…  afin d’ être utilisables.
Comment reconnaître si un de ces constituants est présent dans votre crème de beauté ?
Décodez les étiquettes de votre soin de beauté et fuyez si vous retrouvez dans le liste des ingrédients : paraffinum liquidum, petrolatum, cera microcristallina, mineral oil. L'huile minérale est exclue de la cosmétique bio.

Les silicones sont des matières plastiques Ce sont des composés produits par des laboratoires à partir du silicium associé à de l’oxygène. Sur le plan écologique, c’est une catastrophe.
On en retrouve notamment dans les shampoings, après-shampoings, maquillages. Les silicones, tout comme les huiles minérales, mettent très très longtemps à se désintégrer dans la nature. Les silicones sont exclus de la cosmétique bio.
Comment reconnaître si un de ces constituants est présent dans votre soin de beauté ?
Dans la composition INCI, leurs noms finissent en one ou en ane. On pourra voir par exemple dimethicone, cyclohexasiloxane. Vous serez surpris de les retrouver chez certaines marques connues…

En filière conventionnelle des polymères peuvent être présents, notamment au niveau du maquillage. Ce sont des matières plastiques qui sont utilisées pour donner une belle texture et parfois un coté émulsifiant.
Ces matières synthétiques sont issus de procédés chimiques lourds faisant appel à l’usage de gaz toxiques pour l’humain et notre planète. Les polymères sont évidemment exclus de la cosmétique bio.
Comment reconnaître si un de ces composants est présent dans votre crème pour le visage ou le corps ?
Voici quelques exemples : cellulose, polypropylène, crosspolymer, PEG – pour polyéthylène glycol – et PPG – pour polypropylène glycol !
Les produits de beauté bios, quant à eux, sont efficaces tout en étant sains pour la peau.

On peut utiliser des huiles essentielles dont les bienfaits sur l’organisme sont largement reconnus depuis de nombreuses années. Une huile essentielle bio est beaucoup plus puissante et efficace que la plante. En insérant quelques gouttes dans une huile végétale, on obtient un sérum bio pour le visage, de même pour une huile sèche pour le corps.
Un autre exemple accepté par l’organisme certificateur Ecocert : des petites bactéries posées sur du blé fabriquent de l’acide hyaluronique utilisée pour des soins anti-âge. Pour les soins anti-âge on peut également utiliser des huiles végétales bio !

Quel contenant faut-il préférer ?

Pour limiter les risques de contamination bactérienne, il est préférable d’utiliser des tubes ou flacons à pompe.
L’idéal est d’utiliser des flacons en verre rechargeables pour limiter la production de déchets plastiques.
Le pot fait appel à davantage de conservateurs puisque le produit est plus exposé à la lumière et à l’air.
Il faut bien sûr décoder le packaging ou l’étiquette avec les composants INCI et vérifier que le pourcentage de constituants naturels bio est bien supérieur à 95% .

La cosmétique bio est saine pour votre peau et pour la planète. Elle reste accessible financièrement. Elle est agréable à utiliser.

cosmétiques bios
soin visage, beauté pour tous les types de peaux

Allez découvrir notre article qui explique comment adapter ses choix cosmétiques en fonction de son type de peau.

La gamme cosmétique bio ou naturelle PurePure

Découvrez une sélection de nos produits cosmétiques dans la boutique en ligne.